Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le  Blog YQUET-Aviation

Aéroclub Virtuel YQUET-Aviation, Association Loi 1901, Simulation aéronautique en réseau avec MFS2020

1) La règle semi- circulaire, par Aupoil...

Niveau de vol

Un niveau de vol est en aéronautique une altitude exprimée en centaines de pieds au-dessus de la surface isobare 1 013,25 hPa.

l'hectopascal (hPa) : 1 hPa = 100 Pa; le kilopascal (kPa) : 1 kPa = 103 Pa; le mégapascal (MPa) : 1 MPa = 106 Pa = 1 N/mm2; le gigapascal (GPa) : 1 GPa ... 


Un niveau de vol est exprimé en centaines de pieds, et précédé de l'acronyme FL (Flight Level, niveau de vol). Ainsi une altitude de 30 000 pieds avec un calage de 1 013,25 hPa est notée FL 300.

La référence 1 013,25 

En altimétrie, une altitude en aviation est calculée à partir d'une différence de pression entre une pression avec laquelle on calibre l'altimètre et la pression statique à l'extérieur de l'avion. Pour mesurer une altitude par rapport à un aérodrome, on entre comme pression de référence la pression au sol sur l'aérodrome, appelée QFE. Pour avoir une altitude par rapport au niveau de la mer, on calibre l'altimètre avec la pression ramenée au niveau de la mer, le QNH.

On pourrait penser que le QNH est la façon la plus simple d'obtenir une altitude en vol. Mais en fait, la pression atmosphérique ramenée au niveau de la mer change suivant les endroits. Il faudrait donc, surtout pour un vol de longue durée, recalibrer constamment l'altimètre avec le QNH local pour avoir une altitude. Il y aurait alors un risque de voir deux avions avec un calage différent être beaucoup plus proches verticalement que les altitudes indiquées sur leurs altimètres ne le laisseraient penser. Pour éviter cela, comme une telle précision n'est pas nécessaire dans un vol, au-dessus d'une certaine altitude, quand la proximité du relief est moins importante, tous les pilotes changent leur calage en un calage standard, 1 013,25, qui est la pression au niveau de la mer en atmosphère standard. Il est ainsi garanti que tous les avions au-dessus de cette altitude, appelée altitude de transition (TA), utiliseront la même référence pour calculer leur altitude.

ALTIMÉTRIE - NIVEAUX DE CROISIÈRE EN VFR

MESURES TRANSITOIRES EN VIGUEUR AU 1er JANVIER 2007 
 
définition de la surface  S
la notion de surface S ne figure dans aucun règlement .C'est cependant un vocable très utile à la présentation  et la bonne compréhension des différents textes réglementaires. Il est systématiquement, utilisé par tous les organismes français de formation aéronautique

Depuis le 1er janvier 2007, cette surface n'est plus la limite pour le calage altimétrique au QNH ou en niveau de vol. C'est une nouvelle surface à 3000 pieds AMSL ou AGL (c'est-à-dire la transposition de la surface terrestre ou maritime à 3000 pieds de hauteur). Au-dessous et au-dessus de cette surface s'appliquent des règles différentes (vol au QNH local en dessous, en niveau de vol au-dessus, en applicant le cas échéant la règle semi-circulaire, etc.)

Utilisation des niveaux de vol 

L'utilisation des niveaux de vol obéit généralement à la règle semi-circulaire. Pour aider les aéronefs à se séparer, notamment dans les espaces aériens non contrôlés, les règles d'utilisation sont les suivantes :

  • Les vols VFR utilisent les niveaux de vol se terminant par un 5 : FL 45, FL 55, etc.
  • Les vols IFR utilisent les niveaux de vol se terminant par un 0 : FL 50, FL 60, etc.
  • Les niveaux de vol sont qualifiés de pairs et impairs suivant leur chiffre des dizaines :
    • Pairs : FL 40, FL 45, FL 60, FL 65, FL 80, FL 85, FL 100, FL 105, FL 120, etc.
    • Impairs : FL 50, FL 55, FL 70, FL 75, FL 90, FL 95, FL 110, FL 115, FL 130, etc.
  • Les niveaux de vol impairs sont utilisés quand l'aéronef suit une route magnétique entre 0° et 179°. Le moyen mnémotechnique associé est : Impair comme Italie (qui est à l'est de la France).
  • Les niveaux de vol pairs sont utilisés quand l'aéronef suit une route magnétique entre 180° et 359°. Le moyen mnémotechnique associé est : Pair comme Portugal (qui est à l'ouest de la France).

Grâce à ces règles, on assure un espacement de 500 pieds entre un IFR et un VFR. On assure 1 000 pieds entre deux aéronefs en régime de vol identique, mais de direction opposée.

Le contrôle aérien peut déroger à la règle semi-circulaire, soit de manière ponctuelle à l'aide d'une clairance, soit de manière systématique. Ainsi, les règles d'utilisation des niveaux de vol sur certaines routes sont définies comme "Pair vers le nord et impair vers le sud". La règle semi-circulaire doit être considérée comme un guide, non comme une règle fixe et absolue. Cependant, le respect de cette règle augmente grandement la sécurité et il est fortement conseillé de la suivre chaque fois que cela est possible.

Cette règle s'applique pour les vols d'altitude égale ou supérieure à 3 000 pieds ASFC1 ou à l'altitude de transition si celle-ci est définie dans un espace aérien donné.

L'ancienne réglementation introduisait la notion de "surface S" qui correspond à l'altitude la plus élevée entre 3 000 piedsAMSL2 ou 1 000 pieds ASFC. La surface S est toujours utilisée afin de définir les conditions météo nécessaires à un volVFR, dites conditions VMC

 

La règle semi-circulaire est assez simple:

- si tu vas entre le 000° et le 179°, tu dois avoir un niveau de vol 
IMPAIR (I comme Italie, c'est la direction)
- entre le 180 et le 359°, ton niveau de vol sera 
Pair (P comme Portugal, qui montre aussi la direction)

Donc voilà pour les niveaux de vol. Selon dans quelle direction tu vas, tu dois te mettre sur un niveau de vol pair ou impair (FL50 pour un impair, FL60 pour un pair, FL70 pour un impair, FL120 pour un pair, FL130 pour un impair etc (tu regardes le dernier chiffre avant le 0)


Maintenant, toi qui va voler en 
VFR, tu devras rajouter 500ft à chaque niveau: le FL80 est pour les IFR donc toi, tu iras au FL85 si tu as besoin d'un niveau de vol pair, par exemple. Tu as besoin d'un niveau de vol impair? et bien tu as le choix entre le 55, le 75, le 95, le 115...

Ensuite, le contrôle peut te demander de changer de niveau et déroger à cette règle pour leur besoin: tu devras donc exécuter ce qui t'es demandé. Mais dans tous les autres cas, tu es censé appliquer cette règle.


A suivre...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

merci pour ton petit cour sur la règle semi circulaire en tant que pilote virtuel je vais donc faire attention a mon niveau de vol
merci aussi pour le résume simplifier

Didier et Vincent


Répondre
T

Merci, Aupoil, pour cette leçon très instructive ! Eh bien, voilà une nouvelle pratique que j'essaierai de respecter du haut de ma tour, pour toujours plus de réalisme !
A bientôt !
Tyto


Répondre